Le réel prix du Coca

46

Qui n’a jamais consommé de Coca ? Chaque seconde, 11 000 de litres de Coca-Cola sont bus à travers le monde, et aucun pays n’y échappe. La marque est devenue une légende, omniprésente sur tous les continents, grâce à des techniques marketing bien rôdées et un prix démocratique. « Coca-Cola company » est l’image même de la puissance et de la prospérité,  elle a toujours veillé à porter haut et fort des valeurs très sympathiques, telles que la liberté, la coolitude et le fun. En 2018, son chiffre d’affaire représentait 27 851 266 millions d’euros, mais connaissez vous le prix réel du Coca ?

 Le coût pour la santé

Question santé, sa réputation n’est plus à faire, en effet le Coca « classique »  est très sucré, extrêmement nocif pour la santé, contribuant à l’obésité et au diabète de type 2, même si les études financées par Coca-Cola tentent de prouver le contraire. L’obésité est en hausse constante dans le monde, en 2014, 39% des adultes étaient en surpoids, le constat pour les enfants est tout aussi alarmant, en 2016, 381 millions d’enfants sont en surpoids.

Conscient du besoin de redorer leur blason, Coca-Cola a décidé de « financer  la science ». Ces études généreusement sponsorisées par la firme, ont démontré qu’il n’existait aucun lien entre leur boisson et le déclin de la santé mondiale. Cependant l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a publié un rapport dénonçant les conséquences de la surconsommation de sucre, notamment dues aux boissons sucrées.

Le coût humain 

Nous avons le choix de préserver notre santé en ne consommant pas de Coca.  Malheureusement tout le monde n’a pas ce luxe. D’après les résultats de Coca Cola, le Mexique représente 40% des ventes de Coca en Amérique du Sud, et cela n’est pas sans raison : 129 millions d’habitants, une politique instable, mais surtout d’un manque d’eau potable. Ce fut l’occasion parfaite pour la firme de boissons sucrées pour racheter, à prix très démocratique, la réserve aquifère de Chiapas (San Cristobal). Coca Cola y puise ainsi l’eau nécessaire à la fabrication de leur boisson, à savoir 6L d’eau pour seulement 1L de Coca. Le gouvernement mexicain ayant besoin de renflouer ses caisses, a autorisé le puisement de 500 millions de litres d’eau par an. Ce monopole de l’eau a empiré la situation. Imaginez, votre rare eau potable s’envoler au profit d’une multinationale ?  Coca a donc profité de ce besoin en eau potable pour proposer aux Mexicains un Coca encore moins cher que l’eau. Les plus précarisés n’ont donc pas le choix. Bien évidemment, 70% de la population est en surpoids, le diabète cause la mort de 70 000 personnes par an. Même si le Coca n’est pas le seul responsable, il contribue fortement à ce constat alarmant.

L’Inde touchée

 La firme est arrivée en 1952 en Inde et a déjà fait scandale maintes fois, notamment en 2004 étant accusée d’avoir contaminé les nappes phréatiques avec du cadmium (métal). Mais c’est surtout l’impact des usines  sur le niveau des nappes phréatiques qui pose  problème. Le Parlement du Kerala, un Etat du sud de l’Inde, a voté, en 2011, la mise en place d’un tribunal spécial pour statuer sur les demandes de compensation contre le géant américain Coca-Cola, qui est accusé d’avoir pollué et surexploité les nappes phréatiques indiennes, mettant  ainsi en danger la santé de milliers d’habitants.

Conséquences sociales

Une association indienne a réussi à faire interdire l’exploitation de la rivière par Coca. Cependant, la Haute cour de justice du Kerala a tranché en Mars 2017 en autorisant l’exploitation de la source d’eau. Les syndicats ont été créés afin d’assurer aux travailleurs des conditions de travail décentes, pourtant Coca-Cola bloque toute tentative de formation de syndicat, en faisait pression sur les fonctionnaires locaux, obligeant donc les employés à travailler 14h par jour pour un salaire médiocre.

Le coût environnemental 

La production d’un litre de Coca provoque une émission d’environ 70g de CO2, et… des millions de litres sont produits chaque année. Cependant, son plus gros impact sur l’environnement est sa production de bouteilles estimée par Greenpeace à 110 milliards. Oui, vous avez bien lu ! Et 60% n’est pas recyclable. Coca promet depuis des années des plans d’action afin de lutter contre cela, cependant l’entreprise ne cesse d’utiliser des énergies non renouvelables (pétrole et gaz naturel) dans cette fabrication.  Dans un rapport publié en 2018 par GreenPeace, un audit a été effectué afin de connaître les marques dont les produits se retrouvent le plus dans la nature, il s’avère que le grand gagnant est… avec beaucoup d’étonnement : Coca-Cola !

En toute conscience…

Nous ignorons souvent le coût réel du Coca, pourtant son impact sur la santé, l’environnement et sur l’homme est désastreux, et contribue à l’obésité, au diabète et à la raréfaction de l’eau. La prochaine fois que vous voudrez boire un produit de la compagnie Coca-Cola (Fanta, Sprite, Fuze Tea…) pensez aux conséquences que votre consommation peut avoir. Comme disait le Dalaï Lama, « Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique. »

A partir de Novembre 2020, la classe de 1ère en activité science, de Madame Nicolas, a commencé un projet sur les oiseaux. Le but ? Construire et installer des nichoirs, des panneaux informatifs et de la nourriture pour les oiseaux en hiver. Le projet s’est étalé sur de nombreuses heures de cours. Au programme, séances...
Elisa Collet et Loélia Marchal Souvenez-vous…durant le confinement de mars 2020, Mme Doucet avait proposé un défi « Light painting » à ses élèves de 1ère année secondaire de l’époque ! Cette année, le Centre Culturel d’Aubange a mis sur pied une exposition axée sur cette technique et d’autres effets lumineux, reprenant les travaux d’élèves de Madame...
Ce lundi 15 mars 2021 a eu lieu la remise des prix des olympiades mathématiques pour les 1ère et 2ème années secondaires Voici les élèves qui ont obtenu les meilleurs résultats; En première : -Burton Loïc / Mura Elias / Uhoda Corentin / Gendebien Alexandre / Baijot Timéo En deuxième : -Bultiaux Anna / Ijaz...
Léa Bastien est une jeune artiste, élève de rhéto à l’Institut Sainte Marie d’Arlon. Elle sort son premier clip, un cover de la chanson « Elle pleut » de Nekfeu. Lilia et Klara l’ont interviewée pour ISMAG. Les débuts dans la musique A huit ans, Léa commence le solfège et devient tout de suite accro à cette...
A l’école, la tradition, presque séculaire, veut que les rhétos créent, jouent et animent un spectacle de Noël pour toute l’école. On rassemble alors des centaines d’élèves dans la grande salle de spectacle, et cela ponctue le premier trimestre. Cette année, impossible d’imaginer cela dans une salle fermée. Mais les rhétos n’en sont pas restés...
En ce moment, le temps est un peu capricieux. Voici une idée de bricolage à faire en intérieur mais avec un élément de l’extérieur : la pomme de pin. Bon amusement ! 🙂 Un hériss’ de pin : Ce dont vous allez avoir besoin : – 1 pomme de pin – de la colle chaude...
Photos et texte : Zélie Bontemps, Elisa Collet et Loélia Marchal C’est quoi? ISMA’ Planet, c’est un groupe d’élèves et de professeurs de l’ ISMA qui a pour but de faire diminuer la pollution dans l’école. Ils veulent sensibiliser à l’ écologie, trouver des solutions pour limiter le plastique dans l’école,… De qui est composé...
Depuis quelques temps , le climat et l’écologie ont pris beaucoup d’ampleur dans nos vies. Les gens comprennent enfin qu’il est important que notre planète soit en bonne santé. Réduire les déchets De plus en plus de personnes cherchent des moyens de réduire les quantités de plastique. L’ un des plus « connus  » et utilisés...
Vous l’avez sûrement remarqué, ce mois-ci c’est octobre rose! Alors, c’est quoi le cancer du sein? Comment aider la recherche d’un remède? Que signifie Think Pink?Bref, cet article va répondre à la plupart des questions que l’on se pose vis-à-vis de cette maladie qu’est le cancer du sein. Quoi? Le cancer du sein est le...

Blockquote item sample content

Blockquote Author