Victoire aux OLYSSO

52

Les élèves de cinquième et sixième de Frédéric Poskin reviennent auréolés des olympiades de sciences sociales.

Olysso est un projet unique en Belgique. Pour la huitième année, ce concours fait appel aux facultés d’imagination, de recherche, d’interprétation, d’analyse, d’esprit critique et de présentation des jeunes, et favorise une grande prise de conscience autonome des problèmes sociaux actuels.

Un travail d’analyse

Dans le cadre de ces Olympiades, les jeunes participants du troisième degré de l’enseignement secondaire sont invités à soumettre, seul ou par deux, un travail écrit sur une problématique sociale, ainsi que des pistes de solution.

Cette année, 25 travaux (sur plus de 150) ont été sélectionnés pour la finale du samedi 4 mai, dans les murs du Collège des Etoiles à Haren, Bruxelles. Répartis dans 5 catégories (genre/droits humains – Santé – Médias – Éducation – Citoyenneté) les jeunes présentent le fruit de leur recherche devant un jury composé de professeurs d’université, de personnes venant du monde de la politique ou encore de médecins. Ces derniers déterminent un lauréat par catégorie.

Félicitations !

Lors du second tour, les élèves doivent présenter leurs travaux devant l’ensemble du jury (15 personnes) et du public présent, sous la forme d’un « Pecha Kucha », chaque participant présente 20 images, chacune projetée pendant 20 secondes seulement.

Cette année, les élèves de l’ISMA se sont surpassés : 11 travaux, dont deux de 5e et neuf de 6e) repris en finale. Quatre élèves ont remporté leur catégorie (un prix de 250 euros) et Sara Boumansour a remporté l’ensemble de l’épreuve (550 euros) !

Ci-dessous les noms et le titre des travaux lauréats:

Comment se traduit l’esclavage moderne dans la société européenne ?
Sara Boumansour 6e

Comment (re)structurer de nouveaux liens sociaux chez un enfant solitaire et isolé ? Line Mahovald 6e

En quoi l’importance de l’apparence physique peut-elle évoluer en fonction de l’âge des personnes ? Lisa Vander Eecken 5e

Comment accompagner un enfant autiste pour lui permettre de se développer et d’évoluer dans la société ? Marion Valembois 6e