L majuscule et les Hunger games

70

Suite des chroniques d’un élève de première qui découvre « la cour des grands ». Cette fois, c’est le « mot de la faim ».

Il est 12h23 et la pression monte… J’ai faim, mais j’ai peur aussi. Je sais que d’ici deux minutes, je vais devoir me lever d’un coup et courir comme le vent pour avoir une place décente dans la file du dîner. Depuis que l’équilibre a été rompu et que les pâtes doivent être réclamées dans la file du dîner chaud, la donne a changé. Je ne crains pas la partie arrière de la file ou encore la zone proche des caisses, les surveillants sont à l’affut et font consciencieusement régner l’ordre. Mais après, il y a le virage, et là, tout peut déraper en quelques secondes…

Dépassements, coups de coudes et railleries, c’est la loi du plus grand qui s’applique et malheureusement je ne suis pas équipé pour lutter, je ne peux compter que sur ma vitesse et la bienveillance de mes aînés pour éviter de passer dernier et perdre 20 précieuses minutes sur mon temps de midi.

12h25, la cloche sonne, je respire un grand coup et me prépare mentalement au combat cette fois-ci, je gagnerai !!!

A moi le cornet de pââââtes !

Texte de Lucas Di Bello

Illustration de Eva Nakimovitch