Le tardigrade

34

Voici une deuxième rapide incursion dans le bestiaire de l’étrange. Je vais vous parler aujourd’hui d’un animal qui est parfois surnommé ourson d’eau, le tardigrade. Son nom est formé du latin « tar-dus gradus », ce qui signifie marcheur lent.

Aspect « chelou »

Le tardigrade est une espèce de la famille des arthropodes (animaux aux pieds articulés) et des onychophores (vers de velours). Il a été découvert par Johann Auguste Goeze en 1773. Même si son aspect est un peu inquiétant, il ne devrait cependant pas vous effrayer car Il mesure entre 0,1 et 1 mm ! On le retrouve dans milieux hostiles comme normaux, je vais y revenir plus tard.

Comme leur nom l’indique, il se déplace très lentement en raison de son système musculaire très réduit.

Il est partout !

Les aliments de prédilection du tardigrade sont principalement les mousses et les lichens. C’est la raison pour laquelle on les trouve surtout dans les forêts et les toundras.

Le tardigrade vit un peu partout sur la planète, il y en a peut-être un derrière vous ! Plus sérieusement, on les trouve des sommets de l’Himalaya, à plus de 6 000 m d’altitude jusque dans les eaux profondes, par 4 000 m de fond, et des régions polaires à l’équateur.

Hibernatus

Les tardigrades ont une durée de vie active comprise entre 12 et 24 mois pour les espèces aquatiques, et entre 15 et 30 mois pour les espèces terrestres.

On parle ici de vie active car une des caractéristiques extraordinaire du tardigrade, c’est qu’il peut traverser de très longues périodes de cryptobiose (son métabolisme est alors totalement arrêté et entre alors dans une sorte d’hibernation), ce qui lui permet de survivre beaucoup plus longtemps. Des chercheurs japonais ont ainsi « réveillé », en les réchauffant, des tardigrades congelés depuis plus de 30 ans ! Ils peuvent également survivre en étant complètement déshydratés et reprendre vie quand ils sont réhydratés.

On retrouve cependant peu de traces fossiles des tardigrades. Le plus ancien connu est daté de 80 à 90 millions d’années, ce qui correspond à l’ère géologique du crétacé.

Un alien parmi nous

Le tardigrade est ce qu’on appelle un extrémophile, un être vivant capable de survivre dans des milieux extrêmement hostiles.

Ainsi, ils pourraient vivre dans le vide spatial, soit en l’absence de pression, mais aussi sous des pressions énormes. Ils peuvent supporter des températures très basses et très élevées. Ils peuvent aussi se passer d’oxygène de façon prolongée, jusqu’à 5 jours. Des expérimentations ont montré qu’ils résistent très bien aux radiations cosmiques.

Enfin, il peut se régénérer comme l’axolotl grâce à une protéine dans son ADN.

Toutes ces caractéristiques en ont fait un sujet de nombreuses études scientifiques.

Certains pensent que le tardigrade est un extraterrestre car aucun autre être vivant sur terre n’a ses capacités.

Image source: http://flickr.com/photo/11562437@N03/2851666759